Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 20:31

Escapade sur le Maroni de Maripasoula à Saint Laurent

Et oui ça y est je suis rentrée !!
Allez, point de tergiversations, je vous raconte ma folle aventure.

Vendredi 21 novembre

Nous sommes 5 nanas, une fine équipe au top de la santé : deux sages-femmes, une infirmière, une puéricultrice et une infirmière anesthésiste !! En taxi c’est parti pour Cayenne, ou plutôt l’aéroport de Rochambeau, d’où commence la semaine de folie. Je ne vous parle pas de mon impatience, de mon excitation, juste à l’idée de réaliser enfin ce rêve de petite fille…
Nous prenons un petit coucou d’une capacité d’environ 16 personnes et nous nous envolons direction Maripasoula.

1399437588.jpg


Nous survolons tout le département, les paysages sont magnifiques, c’est dingue toute cette forêt !!

On peut aussi apercevoir d’anciens camps d’orpaillage abandonnés et tous les fleuves qui serpentent entre les palétuviers. Mes oreilles sont pas fan de ce périple et je douille quelque chose !
Arrivée à Maripasoula, installation dans un carbet très sympa au bord du fleuve puis nous arpentons le village. Etonnement développé, les routes bien asphaltées, les 4x4… Maripasoula est presque une petite ville…au bout du monde ! Beaucoup d’émotion pour moi…depuis le temps que je rêvais d’y mettre les pieds !
601247339.JPG


1202687047.jpg
Petit tour au dispensaire (bah oui bien obligé avec une telle équipe, le dispensaire c’est notre point de ralliement !!),
1661890610.jpg
qui est d’ailleurs tout neuf et donc tout beau, une très gentille infirmière nous fait la visite. 2 chambres d’hospitalisation, une salle d’urgence, plusieurs salles de consultation, la piste pour l’hélico…c’est un vrai petit hôpital !

Je vous présente la salle d’accouchement
432939858.jpg


Nous faisons un tour à l’épicerie du coin mais les prix nous dissuadent rapidement du moindre achat, 12 euros le kilo de tomates, l’avocat 4 euros pièce, même la Vache-qui-rit est méga chère, c’est dire !!

Diner au carbet puis dodo-hamac.

Samedi 22 novembre

Au petit matin, alors que les feignasses dorment encore, nous partons avec Betty à la recherche d’un guide local, et nous rencontrons Patrick, un grand et gros Boni extrêmement sympathique qui aujourd’hui Dimanche n’a pas grand choses a faire et accepete de s’improviser guide pour nous balader. Il m’a pris en affection, je suis devenue sa meilleure pote en alignant le quelque vocabulaire de Taki que je connais… Nous partons avec sa pirogue « Dieu Merci » , balade au sud de Maripasoula, et le long de l’Inini, c’est d’enfer, nous approchons des réserves amérindiennes protégées.
1202388936.jpg


La journée passe au fil des baignades, repas avec le perroquet, observation des singes araignées, visites dans les villages…
245614643.jpg

1225179500.jpg


Avec un pécheur, j’attrape a la main un petit piranha (ok il est bien fatigué après avoir passé plusieurs heures dans les filets…)
Nous devons nous arrêter à un barrage sur le fleuve avec un contrôle d’identité obligatoire car le coin est très or paillé. Nous trouvons les gendarmes et les légionnaires en pleine activité pêche… Nous traversons leur camp, ils sont prés à faire la guerre ! Sacs de sable, rouleau de barbelé, porte voix, poste de tir… sont très sympa en tout cas.
931226864.jpg


Sur le chemin du retour on se prend une méchante averse, on ne voit pas le bout de son nez, je ne sais pas comment Patrick à fait pour nous ramener à bon port. Il manœuvrait sa pirogue en riant, oui Patrick est le genre de type jovial, il a passé sa journée à se bidonner, on ne comprenait pas pourquoi la plupart du temps.
On rentre bien trempées !
1952671346.JPG

Le soir venu, nous traversons le Maroni pour se faire un petit resto flottant, brésilien au Surinam, au menu pak (sorte de cochon des bois) et caïman, le tout arrosé de caipiri, le ti punch version brésilienne. La Caïman, c’est bof, le pack c’est succulent ; le caipiri… On en abuserais !
La nuit est rude, des connards or paillent toute la nuit sur une barge, juste en face de notre carbet (et accessoirement notre carbet est située le long de la gendarmerie, sans commentaires…), je vous raconte pas le raffut !
123784664.jpg


Dimanche 23 novembre

Anita, Betty et Virginie nous quittent. Elles font moins d’étapes que nous car elles ont moins de temps…
Avec Aurore nous attendons une pirogue pour Papaichton, ce n’est qu’à une heure de Maripasoula donc il y a des taxis pirogues, il suffit juste d’attendre la bonne heure !!
On y arrive en début d’aprèm et on s’installe dans un tout petit carbet dont la solidité des poutres semble à démontrer.
Deux chiennes se prennent d’une folle passion pour nous et nous suivent dans tous nos déplacements. Nous rencontrons par hasard Jean-Michel, un amérindien qui nous proposent de nous emmener dans sa pirogue au milieu du fleuve (généralement il faut être très motivé pour se baigner au bord du Maroni, les habitants semblant disons-le très peu concernés la notion même de poubelles, bien souvent le fleuve = poubelle, on y retrouve les conserves, canettes, sacs..).
1409099884.jpg


Pour le remercier, on lui paye une bière, il est fier comme un pan de balader ses 2 blanches à travers le village !

Papaichton c’est plus près de l’Afrique que de la France, c’est vraiment un tout petit village Boni avec des chemins en terre entre les cases, des femmes qui papotent entre elles en se tressant les cheveux, des hommes qui fument (mieux vaut ne pas savoir quoi) et des enfants tous nus qui courent partout. Et puis la saleté…

277755176.jpg


107576947.jpg


974625708.JPG


Mais ça a du charme et même si notre carbet fait mine de s’écrouler quand on rentre dans nos hamacs, on apprécie ce lieu

471136097.jpg


Lundi 24 novembre

Debout à l’aube car une longue journée nous attend, nous devions rallier Grand Santi, à 5 heures de pirogue.
Nous sommes donc dès 6h30 le long du fleuve, prêtes à faire de grands signes à la première embarcation qui passera. On s’enivre de la vie de village au réveil… C’est l’heure des bains, de la vaisselle, de la pêche aussi, les enfants jouent dans l’eau… avant d’aller a l’école…
Mais au bout d’un moment le désespoir nous gagne…et a tour de rôle on s’allonge… avec les chiennes qui toujours nous suivent…

17942489.jpg

Nous avons finalement embarqué à 11h30, soit après avoir passé plus de 5h à scruter désespérément le Maroni.
Notre chien nous regarde… triste de nous voir partir…
1907281287.jpg

191799015.2.jpg

1113774739.jpg


Nous partons avec 3 bushi, dans une pirogue vide (elle va se ravitailler plus au sud), nous parcourons le Maroni, et ses eaux vives… C’est difficile car la saison est étonnement sèche… et parfois il n’y a que quelques centimètres d’eau.
2130899747.jpg

Nous arrivons donc à Grand Santi en fin de journée et nous retrouvons nos 3 infirmières pour dîner d’un poulet frites, elles repartiront demain.

376155743.jpg


Mardi 25 novembre

Très mauvaise nuit dans ce carbet pourri. En fait il est installé juste en face de l’endroit où débarquent les pirogues de transport scolaire.
262831000.jpg


Donc le matin en attendant le début des cours et une fois que ceux-ci sont finis, les gamins prennent possession des lieux et trouvent toutes sortes d’occupations plus bruyantes les unes que les autres.
1644675995.jpg

Nous nous promenons un peu mais les gens ne sont pas très accueillants, ce n’est pas facile dans ce village Njunka, les gens ne sont pas très souriants, on ne se sent pas vraiment les bienvenues. Par chance on rencontre les infirmières très sympa qui nous font visiter le dispensaire, un vrai de vrai ce coup si…
1052872633.JPG


Le soir venu, on admire le coucher du soleil, chaque fois plus beau
638347131.jpg


Mercredi 26 novembre

Lever de nouveau aux aurores, encore beaucoup de « route » si on veut arriver à Apatou.
Cette fois-ci nous n’attendrons « que » 3 heures avant de nous installer entre les bidons a essence (vides) d’une pirogue de fret.
756644056.JPG

Puis 6h de pirogue, à slalomer entre les rochers, et gérer l’embarcation dans les sauts capricieux. D’ailleurs je tire mon chapeau à ces piroguiers, ces mecs sont vraiment trop forts, ils semblent connaître l’emplacement de chaque caillou du Maroni, savent exactement où passer et quand lever leur moteur. A vrai dire on se sent en confiance, même quand, bloquées sur un rocher, les 3 mecs s’immergent pour soulever la pirogue…ohlala !!!

C’est vraiment très impressionnant et encore nous nous étions dans le sens du courant et à vide, je n’imagine même pas ce qu’ils doivent endurer en remontant le fleuve avec leurs 20 barils remplis.
Nous arrivons à Apatou toutes bronzée… allez une ptite bière pour se refraichir… non…2…non heu………..
1623612216.JPG



Jeudi 27 novembre

C’est notre dernier jour sur le fleuve, alors ce sera farniente !!
On remplit une touque de bouffe, serviettes et crème solaire et on part à la nage sur un petit îlot qu’on a repéré au milieu du fleuve, on surveillant la pirogue, faudrait pas se faire écraser…
Et on y passe toute la journée, bronzette, baignade et papotage, le meilleur programme du monde !!
Le soir on savoure notre dernier coucher du soleil, on a les boules…pas du tout envie de voir cette aventure s terminer…
Coucher du soleil
Et puis pour notre dernier repas on essaye de trouver un resto mais on ne trouve d’ouvert qu’un boui-boui qui ne fait qu’une chose à manger, vous l’aurez deviné, du poulet-frites !!
1071263833.jpg


Vendredi 28 novembre

Départ d’Apatou vers les 7h pour rejoindre Saint-Laurent deux heures plus tard en taxi-pirogue.

Pas du tout envie de rentrer, je me sens envoûtée par le fleuve, et ces paysages…et ses habitants aux muscles saillants (hum…), au sourires tout de blanc et d’or, les cris des enfants, les « bonjours cava »…
615385826.jpg

1463598750.jpg



On a bien déconnecté, nous avons vu des paysages sublimes, appris plein de chose sur la vie sur le fleuve, fait des rencontres enrichissantes et nous nous sommes bien débrouillées pour trouver tous les jours un moyen de transport … et sans oublier les discussions des prix…

Alors maintenant faut se remettre au boulot, mais si, mais si, je travaille…. de temps en temps !
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 20:35

Visite du centre spacial guyanais

Tout d’abord, je tiens à préciser que je suis qu’une novice de l’espace, donc si des experts (Laurent ???) souhaitent apporter des corrections cliquer sur « commentaires » et lâchez vous !!!
Vous le savez, la fusée Ariane est lancée depuis la Guyane. On peut visiter le centre spatial Guyanais, un énorme complexe basé à Kourou où travaillent plus de 1200 personnes La visite dure 3h, elle est très enrichissante.
Le centre a été fondé sur la demande de De Gaulle en 1967, alors que la France perdait l’Algérie et avec elle le tout premier site français de lancement dans l’espace. La Guyane a été choisie, proche de l’équateur, à l’écart des cyclones, tornades et ras de marrés, bordée par l’océan et pouvant rallier les 2 orbites en toute sécurité. Le centre s’est largement développé depuis, passant du lancement des fusées sondes, à l’envoi de nombreux satellites, spécialement ceux chargés de la météo et des télécommunications. Devenu récemment centre spatial européen, port européen de l’espace, il ne cesse de s’étendre.
La mission d’Ariane est de mettre sur orbite des satellites, (charges utiles), que des « clients » lui confient. Si la toute première, Ariane 1, ne pouvaient trimballer que des charges inférieures 2 tonnes, la dernière, Ariane 5 porte plus de 10 tonnes et peut déposer lors d’un même vol 2 satellites.
Composée d’un corps central qui contient en bas les combustibles (ergols), au milieu un cerveau électronique et en haut, sous la coiffe les satellites, et de 2 bousters pleins de combustible qui permettent d’arracher l’engin du sol.

82332315.jpg


Rapidement, en moins de 6 secondes, les bousters se détachent, puis la coiffe, et les satellites sont lâchés, soit directement sur leurs orbites, soit ils la rejoignent seuls..(Enfin grâce à des ordi commandés par des hommes au sol).

La visite a commencée par la salle Jupiter,
3878145.jpg


Vous savez, c’est la salle qu’on voit a la télé, où siégent tous les experts et où sont vérifiés tous les paramètres avant le départ : « 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1, allumage du moteur vulcain…décollage ». Ca je compte bien aller y assister en direct lors d’un lancement, puisque c’est ouvert au public (dans la limite des places disponibles bien sur).
On nous a initié à tout ce vocabulaire barbare, et on nous a passé des films décrivant l’assemblage de la fusée avant le décollage.
881820607.jpg

1950401058.jpg

Les différents composants arrivent séparément de métropole et du monde entier, les satellites sont amenés par les clients, par voies maritimes ou aériennes. Placés dans des salles stériles les satellites sont incorporés dans la coiffe, tandis que les autre morceaux de la fusée sont assemblés, cela prend plus de 2 mois !! La fusée montée sur sa rampe de lancement rejoint ensuite la zone de lancement, tractée par un camion de 55 chevaux et 35 rapports de vitesse !
Les combustibles, hyper dangereux, sont chargés au dernier moment.
La zone de lancement est impressionnante, une tour sert de garage (pour Ariane 4 qui poirotait là plusieurs jours, plus pour Ariane 5 qui arrive la veille), une autre tour, munie de bras fait les derniers assemblages et remplissages, il y a aussi un château d’eau (en forme de bilboquet sur la photo). Une énorme fosse se remplira d’eau au moment du lancement, pour atténuer flammes et bruit…
Voici la zone de décollage (obsolète) d’Ariane 4, puis celle de 5
1144031713.jpg

1201362897.jpg

Soïouz et Véga vont maintenant être lancé d’ici également, leurs sites de lancement sont en cours d’élaboration.

Vous le voyez, la visite, gratuite de surcoit, est riche d’enseignement, et en appelle une seconde, manière de réviser !
Pour plus d’info, n’hésitez pas aller consulter le site Internet, et, si vous passez en Guyane, croyez moi, la visite est incontournable (mais a éviter avec des moins de 14 ans, qui risquent de rien comprendr
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 20:33

Les iles du Salut

Situées au large de Kourou, l’île Royale, l’île Saint-Joseph, et l’île du Diable étaient le cauchemar des bagnards. Soumis au silence, dans des cellules sans toit, les bagnards les plus coriaces survivaient sur l’île saint-Joseph.

1498853696.jpg

L’administration s’étant installée sur la Royale.
Il est impossible d’accoster sur l’île du Diable, un téléphérique y envoyaient un ou 2 hommes politiques, pas possible alors de les faire évader. Dreyfus y passa des années, en compagnie de deux gardiens seulement.
Les îles du Salut, pas si loin que ça de la cote, sont entourées d’un océan déchaîné, le courant est impressionnant, et même s’il n’y a pas de falaise (comme nous le laisse croire le film Papillon), le courant et les requins décourageaient les plus téméraires.

397860326.jpg

1396599451.jpg


Pour rejoindre les îles, nous avons choisi l’option catamaran, nous sommes donc parties avec La Hulotte, sur un gros cata à une vingtaine de personnes. Il faut savoir qu’un simple « bonjour » leur arrache la gueule, le ton est donné, alors il ne faudra pas trop leur en demander…
1843535870.jpg


Après une heure de navigation (au moteur bien sur…), on nous dépose sur la première île, Saint-Joseph, enfin moi je saute du bateau et la rejoint a la nage…,
1526558578.jpg


Alors que le bateau part chercher sa deuxième fournée de visiteurs, nous découvrons les vestiges de l’ancien bagne, envahi par la végétation. James un des deux légionnaires qui gardent l’île est là depuis 3 ans, il a envie de papoter avec Claire et moi, et se charge de nous faire découvrir quelques sculptures amérindiennes, il nous propose même café et petit punch (oh les privilégiées…). Balade autour de l’île, ouverture et dégustation de noix de coco, baignades, observation des tortues luth…le temps passe…

540883986.jpg

491427653.jpg

1844813083.jpg


Le bateau décharge son deuxième lot de voyageurs et nous rembarque, on fait un tour rapide (toujours au moteur) de l’île principale, l’île royale où vivait l’administration pénitencier (sans aucun commentaire bien sur). On nous met a disposition un pichet de jus d’orange appelé petit punch ( ???), et hop mesdames et messieurs, sautez sur l’île royale.
De nouveau balade, et pique nique en observant les tortues
1026526797.jpg


On croisera aussi quelques bébêtes, les singes
760108664.jpg

Et des agoutis
1083315978.jpg


Alors que Claire devient spécialiste de la récolte des noix de coco, Lolo savoure cette belle mer transparente, verte ou bleue, ce qui change du marron de la cote !
1894199110.jpg


15h, c’est déjà l’heure du retour, nous repartons sur notre bateau a moteur…Au miracle ils déroulent le génois !!! Mais laissent le moteur hein…c’est juste pour faire style !
Vous l’avez compris les îles, c’est plutôt sympa, et j’ai bien l’intention d’y retourner et d’y accrocher mon hamac le temps d’une nuit… MAIS PAS AVEC LA HULOTTE !!!
2113359159.jpg
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 20:37

Mon travail de sage femme en Guyane

Pour tous les curieux, pour les sages-femmes, je vous propose un post sur mon métier de sage-femme au centre hospitalier de l’ouest guyanais, hôpital Frank Joly à Saint Laurent du Maroni.
Dans ce centre de niveau 2b (avec en plus 2 lits de réa bébé pour les cas d’urgence), les sages-femmes exploitent pleinement leurs compétences. Le service est dirigé par le professeur Carles.
A propos de la population :
L’hôpital assure la prise en charge de l’ensemble de l’ouest guyanais, de Mana à Grand Santi, en passant par les français et clandestins de Saint Laurent ainsi qu’une part importante de la population surinamienne installée le long du fleuve Maroni. Plus de 2200 naissances l’an dernier, ce chiffre croit largement d’année en année.
Une majorité des patientes ne parlent pas le français, mais le taki taki, le brésilien, l’anglais ou encore le hollandais. Nombre de femmes n’ont pas de sécurité sociale, et payent leurs soins, certaines bénéficient de l’assistance médicale d’urgence et de l’aide médicale état.
Enfin je relève l’age des parturientes, ici la majorité des primipares sont mineures, et oui, un bébé à 13 ans, rien de choquant dans le coin…La nuit dernière je me suis occupée d’une troisième part de….17 ans. Du coup ça laisse du temps pour faire beaucoup de bébés… Donc beaucoup de grande multiparité, 10, 12eme part à 35ans…des travails très rapides et les hémorragies de la délivrance qui vont avec…
Vous le voyez l’argent, la culture, les langues, les médecines traditionnelles, l’illégalité sur le territoire sont autant de problématiques à prendre en compte.

Le suivi de la grossesse.
Sur Saint Laurent même, 3 sages femmes libérales et des médecins généralistes assurent la prise en charge des grossesses physiologiques des patientes bénéficiant de la sécu. Les sages femmes de PMI suivant les grossesses des patientes sans sécu.
Le carnet de maternité est l’objet clef du suivi de la grossesse ici, toute les patientes le reçoivent à la première consultation, et le présente à chaque fois, le système est efficace et permet a tous de bien s’articuler autour de la patiente.
Les grossesses pathologiques sont prises en charge par les médecins de l’hôpital, 2 sages femmes assurent les explo, ou bilan de jours et ont un rôle important dans le diagnostic anténatal, effectivement notre structure est réputée pour la compétence des professionnels dans ce domaine.
Une sage femme assure la consultation du 9ème mois de toutes les femmes (enfin de toutes celles qui veulent bien se présenter…), elle émet le pronostic d’accouchement, vérifie les bilans et prépare le dossier d’accouchement.
Malheureusement nombre de femmes ne bénéficient pas des 7 consultations recommandées ainsi que des 3 échos, le suivi n’est pas toujours optimal, certaines arrivent même le jour de l’accouchement sans aucune consultation médicale.

Le service de grossesses pathologiques compte 11 lits en chambre plus 2 lits de réanimation. La durée de l’hospitalisation est en général courte. La sage femme est en poste de 12h30, accompagnée par une aide soignante et un ASH. Beaucoup beaucoup de travail dans ce service ou les journées passent et ne se ressemblent pas. Visite éclaire des cas les plus graves le matin, avant le staff de 8H. Puis « le tour » complet des patientes, interrompus par les entrées, les surveillance de césariennes, les perfs a changer.. A 11h visite du médecin, et élaborations de nouvelles conduites à tenir… la gestion des dossiers est aussi une part importante du travail. L’après midi 2eme visite de la SF puis contre visite assurée par l’interne de garde en général. Je vous assure ici ça envoie, rarement le temps de se poser. La nuit re tour avant de faire tout ce que celle de jour n’a pas eu le temps d’assurer, compléter les dossiers, préparer les dossiers des entrées programmées…
Qu’est ce qu’on trouve dans ce service ? essentielement :
- Les césariennes sont systématiquement mises dans ce service pendant les 2 premiers jours, notons qu’ici les utérus quadricicatriciels se comptent à la pelle, les cicatrices transversales et corporéales ne sont pas rares !
- Des patientes très anémiées, depuis que je suis la j’ai travaillé auprès de plusieurs patientes à 5 d’HB, maintenant je sais transfuser !!
- Des drépanocytaires,
- Des IVG médicamenteuses, jusqu'à 14 SA eh oui !!hospitalisées pour la journée, c’est la sage-femme qui gère.
- Les Map, cadrées au loxen à la SE sont hospitalisées en général 3 ou 4 jours selon la gravité. Des que c’est stable hop retour à la maison, on a besoin de la place pour les suivantes !
- Les pathologies vasculaires sont récurrentes, beaucoup d’hyper tendues (pas du 14/9 hein !! mais plutot 20/10 !!!), sulfate de magnésium, eupressyl injectable sont nos médicaments clef. Je pense que toutes les sages femmes en poste on déjà assistées une crise d’éclampsie ou un HRP massif, ce n’est pas rare ici.
- Les pathologies infectieuses à type de paludisme ou dengue font aussi la particularité du service.
Voila pour un petit tour dans la patho du Chog !!

Le bloc accouchement assure les consultations d’urgence, les surveillances de terme, et pleins d’autre petits trucs dans le genre.
2 ou 3 sages-femmes sont en poste de 12H30 avec une aide soignante (qui s’occupe exclusivement de la toilette du bébé et de la réfection des salles, et parfois de l’accueil des patientes) et d’un ASH pour le ménage.
2 salles d’admission servent bien souvent de salle d’accouchement, 2 salles de travail essentiellement pour les déclen et les rares péridurales, une salles d’expectante à 2 lits, pour les pré travail, les consultations, l’hospitalisation des RPM, et quelque fois accouchement…
1 salle d’écho, qui sert de salle de consult ou d’accouchement.
Le tout s’articule autour de la salle d’attente, ou les femmes passent souvent beaucoup de temps avant ou après l’accouchement, en attendant qu’une salle se libère pour les voir, ou qu’une chambre se libère pour les hospitaliser…
Au rez de chaussé le bloc opératoire, 2 salles d’op et une salle comprenant une table de réa bébé.
Le service de suite de couche, 8 chambres, 18 patientes, un bureau qui sert aussi de nursery . On retrouve ici que de la physiologie, des mamans et des bébés qui vont bien en général. Le service est géré par des infirmières, une sage femme de temps en temps. C’est plutôt sympa car on a bien le temps d’accompagner les dames dans l allaitement, la contraception…
Les dames restent 2 ou 3 jours, les bébés sont vu par le pédiatre qu’une seule fois , le jour de la sortie, c’est à la sage femme d’effectuer les autres examens.
Un service de néonat/rea est à proximité de la mater.
Voila pour l’hôpital.

En ce qui concerne l’équipe, 6 gynéco, 3 ou 4 internes, 25 sages femmes, 2 cadres, As ou AP et ASH.
Pour les sages-femmes, le planning est une alternance irrégulière de gardes de 12H30, de jour ou nuit. On tourne dans les différents services. Chaque mois on émet des desiderata, qui sont globalement respectés, pour le mois d’après. Je dois dire qu’on a des plannings d’enfer, avec un nombre de gardes très raisonnable, des vacances globalement quand on veut, chapeau bas à NP, la cadre, qui gère tous ça. Elle a un boulot monstre !!En plus, pour une cadre sage-femme, elle est a disposition du personnel, tout a fait abordable et complètement aimable, C’est loin d’être le cas de la plus part des cadres que j’ai eu l’occasion de croiser pendant mes études !
Le salaire est celui de la fonction publique hospitalière à l’échelon correspondant, plus 40% plus les primes nuit et férié, pas d’heure sup de payées, elles sont comptabilisées en RTT.

Voila j’espère que tous ces renseignements vont vous intéresser, n’hésitez pas a poser vos questions, ou a laisser votre avis, en cliquant sur commentaire un peu plus bas !!
Lorène

Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 20:40

Coucou à tous de REPUBLICA DOMINICA !!!

Eh oui , une semaine de congés impromptus… Que faire ??? Pourquoi pas aller voir tatie Monique dans son pays d’adoption, la République dominicaine, au cœur des Caraïbes ??
Me voilà donc partie de Rochambeau, l’aéroport de Cayenne, pour Santa Domingo, avec une escale à Pointe à Pitre (Guadeloupe) et Fort de France (Martinique). Les douaniers , n’ont pas trouvé le camembert et saucisson que je transporte et je suis accueilli par Monique et Jean Philippe a l’aéroport. ? On prend le 4/4 direction la presque île de Samana, et on roule 2 bonnes heures sur les routes défoncées de l’île, c’est encore pire qu’en Guyane !

Une bonne nuit de sommeil, et au petit matin, dirction la plage, ouais ok j’avoue c’est paradisiaque…

2002812304.JPG



Un bon bain pendant que certains sont à la pèche…

701522182.JPG



La journée passe tranquillement, Monique me fait découvrir son village, la galerie d’exposition de Jean Phiphi (oui c’est un artiste haïtiens, qui fait tableaux et masques : voir ces créations sur : www.moiseau-ard.com ).
Je ne suis pas trop dépaysés, les gens ressemblen,t a nos Guyanais, en plus blancs !

Le lendemain nous partons en quad pour la journée, Monique s ‘éclate

1515542429.JPG

 

1884853582.JPG



On profite de paysages magnifique

1402360440.JPG



Pendant que les gens nous regardent passer

1514329466.JPG

 

347097270.JPG



Et que le enfants nous saluent

177784366.JPG

 

1076420239.JPG

 

1156332528.JPG



On s’arrêtera pour déguster café et cacao qui poussent dans les montagnes

1770963566.JPG

 

56345541.JPG



On peu plus loin des champs d’hévéa

154343456.JPG


Le caoutchouc est directement conditionné sur place, en forme de bandes

877867440.JPG



Après le quad, on enfourche des chevaux pour aller admirer la plus belle cascade du coin, à El Limon, plusieurs dizaines de mètres de hauteurs, un débit incroyable… je ne résiste pas à un petit bain !!

177161419.JPG

 

1203865044.JPG



Toujours en compagnie des dominicains, véritables dragueurs, qui ne manquent pas de charmes, mais ils le savent !

1196451621.JPG


Je vous raconte pas la descente a cheval, dans un champs de pierre, après les gens qui tapent sur les chevaux pour qu’ils aillent toujours plus vite… On a tellement serrés les cuisses…Qu’on a eu 2 jours de courbatures !!!

Bref après la cascade, retour chez tatie pour l’apéro .. et oui, c’est son anniversaire !!!

1775833571.JPG

 

1136873941.JPG



Hier nous sommes partis assister au marché de Samana, typique marché de pays en VDD, les étals au sol, la viande au soleil….
Un moment bien agréable, et j’en profite pour faire quelques emplettes a meilleur marché qu’en Guyane, caquettes, lunettes de soleils, sac, et bien sur 2 paires de chaussures (ceux qui me connaissent le savent…. Je suis madame Chaussure).

2110691117.JPG

 

1937058670.JPG

 

77929085.JPG

 

7765479.JPG

 

1892251577.JPG



Du marché on file à Las Galéras, la pointe de la presque île, c’est beau….l’eau est cristalline

224796566.JPG

 

538141935.JPG

 

711736785.JPG



Enfin nous rejoignons la plage de Ricon, célèbre ici au beau milieu d’une gigantesque palmerai..
274935598.JPG

Je me régale, je profite de la mer, de la pèche, des beaux paysages, d’une température moins élevée qu’en Guyane (mai un taux d’humidité étonnement supérieur ici..).

Au programme après midi baignade dans les vagues de l’océan, demain bateau et après demain mer des caraïbes…avant d’envisager le retour dans ma chère foret..
Un gros bisous à tous…

Repost 0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 20:45

We de folie (1)

4 Jours de Repos et à nous la Guyane !!!

Départ Vendredi après midi : Aurore, Titine la Clio et Lolo… Sur les routes (en états variables) de la Guyane…
Première étape Sinnamary a environ 180km, sur la route l’aventure commence, contrôle policier bien original sur lequel on ne s’étalera pas, on croise 4 gendarmes à pied complètement paniqués : la voiture que nous venons de croiser en sens inverse vient de leur foncer dessus pour essayer de les écraser ; ils sont indemnes mais bien énervés !!! Bienvenu en Guyane !!
Après une balade sur un sentier balisé dans les marais de Sinnamary et un salut aux ptis singes nous partons pour le carbet que nous avons réservé (carbet : maison avec en gros 4 pieds et un toit en bois, les cotés ouverts, pour accrocher le Hamac) et la grande surprise, après des km sur un chemin de campagne plutôt agréable :

117305099.jpg

836935557.jpg


Nous découvrons la construction au beau milieu de la foret, tout ouvert, sans électricité, sans sanitaires… OUAHH il commence à faire nuit, faut se magner, on reste la ou pas ?? (2 filles toutes seules pour passer la nuit la…heu avec tout ce qu’on entend en Guyane…), bref, on l’a voulu on la eu, on reste et on accroche hamac et moustiquaire, puis on verra bien !! Mais on ne fait pas les malignes ! Faudrait pas que Mimissicu, sa sarbacane et ses potes se pointe en pleine nuit !!! La nuit, la forêt est très bruyante, les crapauds en tout genres qui poussent des cris bizarres impressionnants, les craquements, les singes hurleurs… Vers minuit en s’endors, mais a 2h gros sursaut, Il y a des trucs qui tombent sur le sol : des noix de coco ! Trop la trouille! J’allume ma frontale : putain des singes !!
- Aurore ?? AUrore ?? AUUUrore !! AURORE !!!
- Hein Quoi ???
- Mince tu dors bien toi !! On a de la visite, Y a des singes qui lancent des noix de coco !!
- Mais non n’importe quoi… (Et la grand bruit sur le sol du carbet : la lampe : un singe vient de traverser a 4 mètres de nos hamacs !)Oh putain !! Ils ne sont pas farouches !!Heu… et si on finissait la nuit dans la voiture ???
- Ouais chuis d’accord !!
Et la vous auriez vu 2 furies courir dans la voiture !! Une nuit marquée par un dévorage de moustique (J’ai 23 piqûres sur la fesse gauche!)
A 5h du mat le jour se lève, je retourne au hamac pour finir la nuit.
Au petit matin c’est beau quand même…

199818997.jpg

1279820837.jpg


Juste à coté, une petite crique pour la toilette :
1984403164.jpg


Bref on quitte le site et on se promet que plus jamais ça, désormais, carbet privé, payants mais plus sécures !(sauf si on part en plus grand groupe bien sur)…
Direction Kaw !!

Une petite pose à Kourou manière de faire trois courses, la Guyane de l’Est n’a rien à voir avec ce qu’on connaît, on a l’impression de revenir à la civilisation !! Toutes les maisons bien en dur, des feux de circulation (je me rappelait plus que ça existait !), des métropolitains partout… Ca change…

On attaque ensuite l ascension de la montagne de Kaw, les paysages sont magnifiques
1122093328.jpg


Une pause pour se baigner dans une cascade…hum
2028919793.jpg


Et je vous le donne en mille je tombe sur un interne en médecine qui me connaît : « tu viens de Toulouse toi ??? » Si ce n’est pas incroyable ça !

Nous arrivons a notre nouveau carbet en début de soirée, carbet privé, sorte d’auberge dans un site magnifique, on installe nos hamac avant de partir faire un tour dans la foret aux abord du camps, la foret, c’est pas nouveau, j’adore !
Les arbres très hauts, vont chercher la lumière au plus prés du soleil, et ne développent des feuilles qu’à l’extrémité du tronc. Au sol la végétation n’est pas dense, en effet vu l’ombre impossible de faire de la photosynthèse. On trouve tout de même quelques palmiers en tout genres, des plantes qui poussent sur les autres plantes. Pas de buissons d’épineux comme chez nous ( ronces…), et donc avec ses sous bois clairs, on a l’impression qu’il y a des sentiers partout, et on se perd !!

Je ne vous raconterai pas comment on a eu les pétoches quand on s’est rendu compte qu’on était complètement perdues !! Après plus d’une heure de crapahutage on rentre sur le site par miracle. Faut vite que j’apprenne à me servir d’une boussole !

Un bon repas créole, une vrai douche (froide mais douche quand même, c’est mieux que la crique), un gros dodo dans nos hamacs, en toute sécurité, en attendant la journée suivante de folie, dont j’enchaîne le récit dans le prochain post  :

Mes pieds vous saluent !!

1490641657.jpg
Après une super bonne nuit, on reprend la voiture direction l’embarcadère de Kaw ou nous avons rendez vous avec Stéphane, guide de l’association TIDJILO.
Sur le chemin, première rencontre bien agréable, un paresseux traverse devant la voiture, animal pacifique, nous l’approchons à moins d’un mètre sans problème. C’est magique de croiser ce singe au beau milieu de nulle part. Après la route, il attaque l’ascension d’un arbre, il est tellement lent, on dirait que le moindre effort est extrêmement difficile !!
1656877795.jpg



Nous embraquons avec Stéphane et 5 touristes qui arrivent de Cayenne, en pirogue, à la recherche oiseaux au milieu des marais. Stéphane nous transmet ses connaissances avec beaucoup de passion, il se révèle un guide fantastique.

748850648.2.jpg

 

1980221360.2.jpg

 

1092138816.jpg

 

135590732.jpg

 

1091515867.jpg

 

833634181.jpg



Après 2 heures de pirogue, nous rejoignons les canoës, pour plus d’une heure de pagayage dans la forêt immergé,sur une petite crique qui serpente dans la végétation.

85136350.jpg



Sur le bateau, Aurore et moi avons de la compagnie, une superbe chenille, a l’image des papillons d’ici : grands et beaux.

839672658.jpg



On se marre bien, pour changer, et surtout on dirige le bateau d’une main de maître, moi je dit trop forte les sages-femmes !!
Un peu plus loin, nous déposons les bateaux et suivons Stéphane dans la forêt, il nous explique pleins de choses, le cours continu, on est tous très intéressés.

1658220550.jpg

 

2144744241.jpg

 

996049998.jpg

 

104771070.jpg



Voila le petit animal qui fait un tel raffut la nuit.

1009893123.jpg



Il a construit un carbet en pleine forêt, au bord d’une crique où nous dégusterons un poulet boucané délicieux.
Ti punch à la main (il a tout ce qu’il faut dans son grand sac à dos, notre mac guiver de la foret), après le cours de l’expert, nous recherchons des pépites d’or!!

2025392254.jpg



La technique n’est pas évidente, mais on se prend vite au jeu. L’eau est transparente, et les poissons carnassiers viennent nous tenir compagnie, j’ai vu un poisson de la taille d’une truite s’envoyer mon os de cuisse de poulet sans aucune difficulté !!

Et ça marche !! Bientôt on sera riches, c’est sur !

920287045.jpg



Un bon petit repas concocté par le chef et c’est reparti en Amazonie, chaque arbre, chaque plante, chaque cri, chaque trace est expliquée, Stéphane est une bible !

Nous reprenons les canoës en sens inverse, et puis à une pause, notre guide amarré reviens avec une table sur la tête ! Non !! La nappe madras, le planteur, les chips, tout y est pour un apéro hors norme au milieu de la deuxième plus grande réserve naturelle de France (la première est aussi en Guyane), c’est improbable et fantastique.

797914108.jpg



On attend doucement, en riant bien, que le soleil se couche, que les singes hurleurs prennent le contrôle de la forêt, que caïmans, chauves souris, serpents et CA ????? Sortent…

1212829732.jpg

 

1965717908.jpg


Il est 2OH, c’est la pleine lune, la nuit est assez claire, mais pour repérer les yeux qui brillent la nuit, on allume les frontales :

1552704881.jpg


Et c’est reparti en pirogue, Stéphane ne tarde pas à repérer une famille de CA…... sorte de hamster géant, c’est la plus grosse espèce de rongeur au monde, qui doit peser au moins 40 kg !

1804801535.jpg


Nous en croiserons plusieurs familles, ils ne sont pas trop peureux, on s’approche facilement.

1458781263.jpg



Puis des yeux rouges :

1481503617.jpg



On découvre que le marais est habité par des centaines de caïmans noirs et dit « à lunettes », de quelques dizaines de centimètre a plus de 2 mètres. Dire qu’on s’est baigné il y a quelques heures !

798535967.jpg

 

1542565718.jpg


Stéphane tiens à nous les montrer du plus prêt :

535660881.jpg

 

1198112063.jpg

 

1319811286.jpg


Toute l’anatomie de l’animal est détaillée.

879422390.jpg



Il est 23h, quand après une journée fantastique, qui laissera des souvenirs inoubliables, nous nous séparons. C’est sur, je repartirai avec lui pour plusieurs jours, à la recherche des animaux de la forêt, et en particulier des serpents !
On rejoint nos hamacs dans le noir, pour une troisième nuit, presque à la belle étoile…

 

(troisième post sur notre expédition, les 2 précédents sont au dessus de celui-ci)

Encore une super nuit, nous nous réveillons au petit matin, la lumière est magnifique sur les paysages alentours.

1291937508.jpg

 

935409028.jpg

 

178330676.jpg


Il s’agit de plier les affaires, avant de prendre doucement la route du retour…
Alors que nous arrivons à Remire Mont Joly, nous voyons un panneau qui nous interpelle : PLAGE !!
Comment ça plage ? C’est bien connu, en Guyane, y a pas de plage, au mieux un carré de sable et une mer marron dégueulasse où on peu pas se baigner !! Bref c’est des menteurs !! Et nous on décide d’aller voir ce qu’ils appellent « plage » !!

Ca n’a pas loupé : Mais qu’est ce que c’est moche !!

1729832660.jpg

 

1404570249.jpg



Même pas agréable de se baigner dans les rouleaux à 28°C ! Et puis comme d’hab., y a pas de soleil !

500921780.jpg

 

1404012654.jpg


En plus on ressort marron !

421499085.jpg


Et ça, Aurore, ça l’énerve !!

1342461532.jpg



Il est 13h quand nous repartons, après une escale à l’hyper marché Cora (c’est trop cool de retrouver un gros magasin, presque aussi gros que le Carrefour de Pamiers, si si !!), On fait nos courses, c’est bien moins cher qu’à St Laurent.

Après beaucoup, beaucoup de km, dernière étape, l’église d’Iracoubo, décorée il y a des années par un bagnard.

548200167.jpg

 

397651561.jpg

 

1836317961.jpg



Et voila, on est rentrées après 4 jours de toute folie, à découvrir cette région étonnante, un paradis pour ceux qui aiment la nature, des paysages grandioses, des animaux partout…
Je crois que j’aime encore un peu plus ce territoire qui me faisait rêver depuis si longtemps.

Et puis, maintenant, on peu le dire, on est DES VRAIES AVENTURIERES !!!!!!!

1238499712.jpg
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 20:52

A l'hopital!!

Aujourd’hui je double Aurore dans le service…Beh oui je suis arrivée après elle, mais si moi je n’ai fais que du service (grossesses patho et très patho), Aurore n’a fait que du Bloc…alors elle a demandé à être doublé une garde, et forcément avec moi…

1178017850.JPG

479357522.JPG

( Le stock dans le bureau de la sage-femme)
2069301642.JPG

Finalement un boulot monstre, je ne l’ai pas vraiment doublée…heureusement qu’on était 2 !!!
Petite photo pour immortaliser la garde devant notre bureau.
892630705.JPG

Toute la journée on a bossé, bossé…
1364019646.JPG

647854253.JPG

Avec des hyper tendues dans le service, on a préparé notre haricot d’urgence !!
Canule de Guedel, Eupréssyl, Valium, Sulfate de Magnésium… Des médicaments qui sont devenus mon quotidien !
999835669.JPG

D’ailleurs à un moment on a bien balisé !!
199754710.JPG

Nos collègues tranquillou:
1279817990.JPG

1022849882.JPG

Bref on a bien galopé, perfusé, prélevé, entrés, vidés, césarisé, controlé, vérifiés…. Et un petit peu aussi rigolé… avant de refiler le paquet à Anne laure, super sage-femme de la nuit !!
1166769391.JPG

D’ailleurs on a assez travaillé, alors on part 4 jours en vacances : Synammary, marais de Kaw, Cayenne au programme, de toute façon je vous raconterai.
Pour l’occasion je me suis équipée : le Hamac et le Rhum !!
1446375448.JPG
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 21:02

A la plage entre copines!

Sortie à la mer entre copines…
Samedi tranquillou, une baignade dans le Maroni à Terre Rouge, entre Saint-Laurent et Saint-Jean, en village amérindien, sous la pluie…et vous ne le croirez jamais, un poisson m’a mordu !!! Pas fort mais quand même !! Ça fait drôle !! Heureusement ce n’était pas un pyrana ! Bref c’est très appréciable de venir se rafraîchir dans l’eau, au beau milieu des arbres, encore mieux au couché du soleil !!
C’est lors des moments comme celui-ci que je me dis…. A LA GUYANE, C’EST VRAIMENT DUR !!!!

385528201.JPG

1800788392.JPG

(3 sages-femmes : Gaelle, Aurore et moi-meme…)
Dimanche toutes de repos, Anita, Aurore, Claire et moi-même, direction la mer… enfin l’océan….
Une escale à Javoueh, village mhong, nous dégustons des plats asiatiques sur la place du marché.
1652663177.jpg

Un petit tour dans le village, les gens de toutes couleurs prennent le frais dans la crique…
479369075.jpg


1814928685.jpg

1799530084.jpg


Puis direction awala, une des plus belles plages de Guyane, a moins d’une heure de Saint Laurent.
797621590.JPG

727309006.JPG

La plage est belle effectivement, sable blanc, palmiers, œufs de tortues fraîchement éclos…
L’eau est chaude au moins 29°, je me demande pourquoi en face (en Aquitaine) elle est si froide !! Bon c’est vrai…elle est marron. Faut dira qu’on est tout prés de l’embouchure du maroni…
Mais qu’est ce qu’on se marre !!
304687922.jpg

1715816182.jpg

On est resté jusqu’au Couché du soleil, avant de reprendre la route oubliée de Guyane, les routes autres que Cayenne (aéroport), Kourou (centre spatial) ne comptent pas…alors vous n’imaginez pas l’état… cela ma value mon premier impact sur le pare brise…mais sûrement pas la dernier !!
468332249.jpg
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 21:05

Mon chez moi

Après la visite du camp je vous propose de faire un tour dans ma petite vie…
Je vous présente mon intérieur !
Un pièce ouverte sur l’extérieur sert de cuisine (frigo, four, plaque, tout y est)

2115813997.jpg


2 pièces donnent sur la cuisine, un petite salle de bain, WC, avec eau froide s’il vous plait (de toute façon à quoi servirait l’eau chaude dans ce pays ??) et un salon chambre avec cliclac, lit armoire et tv.
459539529.jpg


1202687047.jpg


2 petits chiots m’ont adoptés :
801581076.jpg

Et depuis peu il y a une nouvelle arrivée dans ma ptite vie : Titine !!!
1808057970.jpg


Elle me permet de trimballer mes copines !! Je vais vous en présenter quelques unes…
Aurore, sage-femme fraîchement diplômée, est arrivée de Paris il y a 2 mois !!
400625257.jpg


Anita infirmière en pédiatrie, est ici depuis 2 mois également, elle arrive de Nice.
662942914.jpg



A partir du premier Décembre, j’espère bien avoir trouvé une maison calme dans la forêt sur la route de Mana, en colloc avec Claire, documentaliste au collège de Javouey.
40772826.JPG


D’ailleurs, avec Ramon, espagnol tout fraîchement en Guyane on trinque déjà a cette idée !
1926311558.JPG


La dernière rhumerie Guyane est a Saint Laurent, elle produit un rhum agricole : La Belle Cabesse (4,40 euro le litre), mais aussi des rhums classiques tel le cœur de Chauffe.
Un petit rhum arrangé y a rien de tel : 5 doses de rhum, une dose de sucre de canne, et citron vert à volonté !! (Sans glaçon et sans manger, sinon ce n’est pas drôle!)
Allez, à la votre !
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 21:12

Le bagne

Coucou à tous !!
Lors des journées du patrimoine, les portes du camp de la transportation étaient ouvertes. J’en ai donc profité pour me glisser dans les cellules, pour lire les derniers mots gravés par les condamnés à la guillotine, pour visiter les quartiers disciplinaires, les blockhaus, les cuisines…
Beaucoup d’émotions….

777466828.jpg

On trouve de types de cellules dans le camps, les cellules individuelles, pour les condamnés à mort, pour les bagnards en transit qui doivent rejoindre les îles du Salut et pour les libérés (ces bagnard qui ont fini leur peine, mais qui doivent rester en Guyane, sous surveillance, libres le jour, ils rentraient en cellule la nuit, leur mission ?? Repeupler la Guyane !!)
45750761.jpg


44931854.jpg


Dans les blockhaus d’environ 60 m2 vivaient jusqu'à 80 bagnards, dans la journée, soient ils travaillaient, soit ils s’occupaient au mieux dans cette pièce sombre, les latrines ouvertes. La nuit, couchés sur le ciment, ils avaient 1 ou 2 pieds enchaînés.
147144919.jpg




Les hommes envoyés au bagne avaient pour mission les travaux des champs, la réalisation de routes, de chemins de fer, la déforestation, des travaux d’urbanisme… Ils ne venaient pas au camps s’ils étaient condamnés à mort. En revanche un tribunal spécial, interne

1372312719.jpg

Jugeait les fautes commises ici.
Les peines allaient de l’isolement total, dans le noir, sans manger, en passant par la cellule sans toit, au soleil ou sous la pluie, à la merci des chauves souris vampires, en passant par les coups de fouets et la Guillotine !!
Avant d’être guillotiné, le forçat avaient le droit a un litron de vin, un verre de Rhum, et un repas vue sur la cour, ou trônaient en plein milieu la guillotine.

1600645675.jpg

Les messages laissés par ces hommes, gravés sur les murs des cellules sont poignants…. Certains ont laissés leur prénom ou surnom (comme le célèbre Papillon), d’autres ont simplement écrit « Adieu », ou on réalisé des dessins (de femmes, de bateaux…).
1476972902.jpg


La visite du camps, restauré dernièrement est incontournable à Saint Laurent !
Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2008
commenter cet article

Présentation

  • : Lolo à travers le monde
  • Lolo à travers le monde
  • : Pour vous raconter mes voyages, pour donner des nouvelles, ou pour aider ceux qui souhaitent partir. Je vous raconterai aussi ma vie de sage-femme N'hésitez pas a me laisser des commentaires et à me contacter
  • Contact

Recherche