Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 22:19

 

254894205.JPG



INTRODUCTION

En raison entre autre, de la pénurie de gynécologues obstétriciens, les femmes enceintes pourraient être de plus en plus nombreuses à être suivies hors structures hospitalières ; elles vont alors consulter les gynécologues mais aussi les sages-femmes libérales et les médecins généralistes. Alors que les réseaux de périnatalité sont fonctionnels dans le secteur hospitalier, il s’agit de les développer en ville. Cela fait partie des dernières recommandations, notamment dans le plan de périnatalité 2005-2007. (1)

La collaboration entre les médecins généralistes et les sages-femmes est intéressante pour une prise en charge optimale des patientes en ville. Il parait essentiel que les professionnels se rencontrent, connaissent leurs rôles et leurs compétences réciproques et échangent les informations nécessaires au suivi.

Afin d’effectuer un état des lieux de cette collaboration, nous avons souhaité que les sages-femmes et les médecins généralistes expriment eux même leurs impressions et leurs attentes. Nous avons pour cela mené une enquête auprès d’un échantillon de ces professionnels en Ariège, Haute-Garonne et dans le Lot.

Nous souhaitons répondre aux questions suivantes : quel est l’état de la collaboration entre les médecins généralistes et les sages-femmes libérales ? Quels en sont les freins ? Quelles seraient les solutions à apporter ?
Nos hypothèses sont:
- la collaboration entre les sages-femmes libérales et les médecins généralistes n’est pas une pratique courante.
- les professionnels exerçant en milieu urbain travaillent davantage en collaboration.
- la méconnaissance des compétences de la sage-femme par les médecins généralistes est un frein à la collaboration réciproque.
- les moyens d’échanges d’informations, en particulier le carnet de maternité, sont peu utilisés.
Au cours de ce travail, nous aborderons dans un premier temps les recommandations pour le suivi de grossesse, les différents professionnels gravitant autour de la femme enceinte, le parcours actuel des femmes et la notion de réseau.
Nous objectiverons ensuite les résultats des deux enquêtes avant d’en proposer une analyse.


CONCLUSION

Les sages-femmes libérales risquent d’être amenées à collaborer dans les années à venir avec les médecins généralistes pour assurer le suivi de la femme enceinte. Nous avons donc choisi d’effectuer un état des lieux de cette collaboration, d’évaluer les freins et les attentes des professionnels. L’évolution du contexte de travail, les modifications de la démographie médicale, l’augmentation des compétences de la sage-femme, le souhait des médecins généralistes d’assurer le suivi de la femme enceinte, les dernières recommandations sont les raisons qui nous ont poussées à mener ce travail.

Cette enquête nous a confirmé le manque de collaboration entre les sages-femmes libérales et les médecins généralistes. C’est pourtant une attente des professionnels : échanger, partager, pour mieux prendre en charge la femme enceinte dans sa globalité. Tous souhaitent améliorer la collaboration, qu’ils exercent en milieu urbain ou rural. D’ailleurs, en ville, ce travail semble s’être déjà amorcé, médecins et sages-femmes se connaissent davantage. Des réunions s’organisent, des groupes de travail se forment et une plaquette sur les coordonnées des sages-femmes et leurs activités est diffusée. Un réseau de périnatalité, non plus seulement en structure hospitalière, mais aussi en libéral, commence discrètement à se mettre en place. Ce réseau, bien construit et efficace, permettra sans doute d’améliorer la qualité du suivi des patientes, et de réduire le nombre de grossesses, pas ou mal suivies. L’utilisation d’un moyen d’échanges d’informations paraîtra alors naturel, probablement différent du carnet de maternité actuel, peut être sous la forme de dossiers informatisés partagés.

Il serait intéressant de se renseigner sur la perception du rôle des différents professionnels par le grand public, en particulier par les femmes enceintes, et de promouvoir le métier de sage-femme, bien méconnu, et trop rarement consultée pour le diagnostic et le suivi de la grossesse.
Une nouvelle enquête du même type réalisée dans trois ou quatre ans permettrait d’évaluer l’efficacité des moyens mis en place pour favoriser cette collaboration.

Notre travail ne s’arrête pas aujourd’hui. Les résultats seront communiqués aux associations de sages-femmes, aux syndicats, à l’Union Régionale des Médecins Libéraux, au conseil de l’ordre des sages-femmes, au réseau Matermip, réseau de périnatalité de la région Midi-Pyrénées, et pourquoi pas proposer une publication sur les compétences de la sage-femme à des revues s’adressant aux médecins généralistes ?

RESUME

La collaboration entre les médecins généralistes et les sages-femmes est intéressante pour une prise en charge optimale des patientes en ville. Il parait essentiel que les professionnels se rencontrent, connaissent leurs rôles et leurs compétences réciproques et échangent les informations nécessaires au suivi des femmes.

Nous avons donc effectué un état des lieux de cette collaboration en Ariège, dans Lot et la Haute-Garonne, afin d’évaluer les freins et les attentes des professionnels, en leur proposant de remplir des questionnaires anonymes. 41 sages-femmes et 43 médecins y ont participé.

L’étude met en évidence le manque actuel de collaboration entre ces professionnels, et la nécessité d’échanger davantage. Le principal frein évoqué est la méconnaissance de la profession de sage-femme par les médecins généralistes.

Des réunions, des plaquettes, des rencontres rendraient meilleure cette collaboration, mais aussi l’information des médecins sur les compétences et le rôle de la sage-femme. Le carnet de maternité semble rester l’outil idéal d’échanges d’informations entre les professionnels.

Des groupes de travail commencent à se mettre en place. De toute évidence, ce sujet ne laisse ni les sages-femmes, ni les médecins, indifférents.


MOTS-CLES : sage-femme - médecin généraliste - collaboration - connaissance

TITRE : Collaboration entre les sages-femmes libérales et les médecins généralistes : état des lieux et attentes

AUTEUR : Lorène BERTRAND, sous la direction des Docteurs T.BRILLAC et B.GUYARD BOILEAU

ANNEE : 2008

LIEU : ECOLE DE SAGES-FEMMES DE TOULOUSE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Lolo à travers le monde
  • Lolo à travers le monde
  • : Pour vous raconter mes voyages, pour donner des nouvelles, ou pour aider ceux qui souhaitent partir. Je vous raconterai aussi ma vie de sage-femme N'hésitez pas a me laisser des commentaires et à me contacter
  • Contact

Recherche