Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 13:08

Arriver en Guyane, c’est ouvrir les portes d’une bien belle aventure. A Grand-Santi, sur ce petit coin paumé du Maroni, les métropolitains ne sont pas venus par hasard. Tous ces jeunes gens, ont chacun un sacré passé des plus aventureux et un futur, qui sans aucun doute, ne sera pas celui de Mr tout le monde.

Une  petite dédicace, juste pour eux…

Alors que l’on fait connaissance, on réalise, que chacun ici se donne les moyens de réaliser ses rêves. Il y a Chloé et Olivier, qui ne sont toujours pas remis de leur tour du monde de 2 ans et demi à vélo,  et qui ne pensent qu’à repartir ;  Ravi et Nolwen, qui se laissent mener aux hasard de la vie, Loïc qui part à la découverte des requins aux 4 coins de la planète, Caro et Gaby, qui vont régulièrement faire des sessions survie de plusieurs semaines, tous seul dans la foret, Alex et son idée de crapahuter en solitaire les plus hautes montagnes du monde, Amparo, l’espagnole qui travaille ici et là, François qui a visité un nombre de pays incroyables, Max qui raconte ses transat à la voile, eux qui partent faire du cirque sur les routes au hasard, Laure et Fab qui ont des projets aussi fous et magnifiques, que le tour de l’Amérique du sud en roulotte à cheval en 2011… sans parler de tous ceux, qui aux premières vacances venues, sautent dans un avion, au hasard.

 Alors vous imaginez, ce que cela  peut donner ici au cœur de la jungle, ces jeunes lancés sur une pirogue, à la découverte du monde. Je savoure ces instants magiques ou l’on a l’impression de découvrir, une sensation incroyable d’être seuls au monde. Quand sur la Gonini, ce petit affluent surinamais du Grand Maroni, on plante la pirogue sur ces pierres sournoises qui attendent patiemment le piroguier non averti, je savoure le regard et l’extase de ces jeunes hommes, même pas trentenaires, qui, fous de liberté, se lancent sur les rapides. Maxime, apprenti takariste veille, il est devant, debout sur la pirogue, une perche à la main et un chapeau de paille, tout mouillé de devoir sauter à l’eau pour pousser ou tirer le bateau, il a les yeux qui pétillent. Fabien est au moteur,  il guette le passage et choisi son chemin, ses rastas enroulés sur la tête. Il a un sourire jusqu’aux oreilles (et moi au milieu, qui, tout en m’imprégnant de la nature,  les observe et les admire)… Un vol de toucans au dessus de la tête, les traces des caïmans, sur les berges constituées de magnifiques bancs de sable blanc, que la baisse de l’eau laisse apparaitre, c’est notre environnement, et il est impossible de retranscrire la magie qui s’échappe de cette grande forêt amazonienne…

Vous pouvez peut être nous imaginer, le soir, au bord du fleuve, autour d’un feu de camp, ou à la lueur des bougies, sous les yeux rouges attentifs des caïmans, en train d’écouter les épopées découvertes de tous ces doux voyageurs rêveurs…

Dans quelques jours je laisse la Guyane, encore une fois (mais pas pour très longtemps, c’est évident…), chacun va faire sa quête d’aventures pour les prochains mois, et j’espère, qu’on aura l’occasion de se recroiser quelque part dans ce monde, pour de nouveaux récits, à la Mike Horn…

Bon vent à tous ! superstickies

Partager cet article

Repost 0
Published by lolo - dans Guyane 2010
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lolo à travers le monde
  • Lolo à travers le monde
  • : Pour vous raconter mes voyages, pour donner des nouvelles, ou pour aider ceux qui souhaitent partir. Je vous raconterai aussi ma vie de sage-femme N'hésitez pas a me laisser des commentaires et à me contacter
  • Contact

Recherche